Alimentation et mode d'élevage

Toutes nos volailles sont élevées dans des parcs et bâtiments sur paille. Celle-ci leur sert d’isolant et permet l’absorption des déjections. Le paillage se fait tous les deux jours (sauf les canards qui demandent un paillage journalier) de façon à obtenir une litière toujours propre et sèche.

Toutes nos volailles sont nourries à la main, chaque jour. Nous renforçons leurs système de défense avec des produits naturels, issus de plantes (orties, eucalyptus, fougères…).
Certains mélanges conviennent pour leurs voies respiratoires, d’autres agissent sur leur appareil digestif dès qu’un souci d’ordre climatique (humidité, froid…) ou viral survient.

Nous privilégions au maximum l’air et le soleil dès la sortie de la poussinière. À leur arrivée les jeunes restent quatre à cinq semaines en poussinière (chauffée au gaz et maintenue à une température exigée et stable pour leur démarrage).

Enfin, elles sont “lâchées” en parc ouvert le plus souvent possible.

La qualité de nos volaille est directement liée à la qualité de nos conditions d’élevage.

Toutes nos volailles sont nourries dès leur arrivée à la ferme avec un mélange de céréales. Celles-ci sont issues des cultures raisonnées pratiquées sur l’exploitation.

Le blé et le maïs sont broyés dans le “broyeur”. Ensuite, ces céréales sont mélangées avec les minéraux (à raison de 4% pour les poussins par exemple). Nous ajoutons un peu de soja acheté à la coopérative (20% environ), que nous exigeons non-transgénique.

Lorsque nos volailles atteignent 12 à 15 semaines, nous les finissons avec du blé entier, les gésiers de ceux-ci étant assez musclés pour les broyer.

Certaines volailles sont finies au maïs (chapons, dindes rouges), cela afin d’obtenir une chair moelleuse et persillée.